Home

Château Narumi en septembre chez Komikku

Manga
Postée le 26/08/2017 à 10:55 par Infynity
News_YeLi3Sb8P5v31RI
Les éditions Komikku annoncent la sortie dès le mois de septembre de la série en 2 tomes sur le vin, Château Narumi de SATŌ Tomomi

Château Narumi est avant tout une histoire sur le dépassement de soi et jusqu’où notre passion peut nous emmener. À l’instar des Gouttes de Dieu, la série transporte le lecteur dans l’univers du vin et de la production vinicole. La motivation de l’héroïne est le moteur du récit et on frémit avec elle et ceux qui l’aident face à ce défi impossible !

On en apprend beaucoup sur les vignes et comment préparer le raisin pour de bonnes vendanges, mais aussi la gestion d'un domaine vinicole. On y découvre des concurrents sans pitié et un monde où personne ne se fait de cadeau.

SATŌ Tomomi met en image cet univers de façon magistrale avec de superbes paysages et des personnages hauts en couleur et attachants. Du connaisseur au néophyte, tout le monde est invité à une dégustation au Château Narumi !

 
Château Narumi (Mako no Wine)
Dessins et Scénario de SATŌ Tomomi.

La série, pré-publiée dans le magazine Shūkan Manga Times de l'éditeur japonais Hōbunsha entre 2015 et 2016, est terminée au Japon avec 2 tomes, le premier tome paraîtra le 14 septembre 2017 en France chez les éditions Komikku au prix de 8,50€.
 
Synopsis :
Mako est la fille unique du Président de Narumi Inc, une grande société japonaise qui importe du vin du Japon. Alors qu'elle s'apprête à aller étudier en France, ses parents disparaissent tragiquement dans un accident d'avion. Seule et désemparée, Mako est manipulée par le bras droit de son père qui profite de sa détresse pour lui dérober le contrôle de l'entreprise. Elle se rend alors dans une petite propriété viticole où les souvenirs familiaux la submergent et elle décide sur un coup de tête de redresser ce domaine pour sauver l'héritage de ses parents. Takamori, le vil président de Narumi Inc accepte ce pari insensé et y ajoute des conditions quasi irréalisables : elle aura une année pour produire 40 000 bouteilles, sans employer de nouvelles personnes, sans se séparer du personnel actuel et en devant obtenir un prix pour son vin. Si elle échoue, Mako devra lui donner toute ses parts de la société. Transportée par la passion et le souvenir de ses parents, Mako va tout donner pour réussir l'impossible. Pourra-t-elle surmonter son amateurisme et la dureté de ce milieu ?
0 commentaire
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour ajouter un commentaire