Home

Pays de Neige – Un amour fou au cœur des montagnes de l'hiver

Manga
Postée le 18/03/2017 à 16:00 par neoffreeman
Article lié à la fiche suivante : Yukiguni
Chronique_61pMHkKdLBJEsbD
Tome_0PUGIXVK9lAEXq2
Public visé : Josei
Nombre de tomes : 1
Editeur original : Shūeisha
Editeur français : Philippe Picquier
Publication : Terminée
Année de publication : 2010

Synopsis :

C'est l'histoire d'un amour fou au coeur des montagnes de l'hiver. Un triangle amoureux, une geisha impudique et retenue, une rencontre énigmatique dans la blancheur de la neige.
En devenant manga, l'esthétique de Kawabata passe l'épreuve du désir physique non plus suggéré mais épié, mais préserve son essence de pureté et de beauté.

-Philippe Picquier-

D'ici quelques jours, l'hiver laissera sa place au printemps… alors profitons de ces derniers instants hivernaux en découvrant le manga Pays de Neige. Scénarisé et dessiné par UTSUGI Sakuko, il s’agit de l’adaptation du roman éponyme (que je n'ai pas lu) de KAWABATA Yasunari, nous narrant l'histoire d'un amour fou au cœur des montagnes de l'hiver. C’est aussi l'un des rares mangas des éditions Philippe Picquier.

Shimamura est un critique et auteur d'essai en chorégraphie occidentale qui, lors d'une retraite dans une station thermale montagnarde, rencontre Komako, une Geisha, dont il tombera amoureux. Il se rendra au total trois fois dans le Pays de Neige où travaille Komako.
 

Les dessins d’UTSUGI Sakuko sont très propres et soignés. Les sentiments des personnages sont facilement lisibles sur leur visage ou dans leurs yeux. Un travail particulier a été apporté aux vêtements des personnages, permettant aux lecteurs d’identifier facilement l'époque à laquelle se déroule l'histoire. Bien que n'étant pas précisément définie, celle-ci doit se situer durant l'entre-deux guerres. Enfin, le changement de motif du kimono de Komako à chacune de ses apparitions met en valeur le sens du détail si cher au mangaka.
 

Notons que le manga est avant tout un résumé du roman d'origine. En effet, bien que nous ayons dans ce one-shot les tenants et aboutissants de la romance entre Shimamura et Komako, certains points sont rapidement expédiés alors qu'ils auraient mérité un peu plus d'approfondissement. On retiendra essentiellement :
- La visite médicale de Komako : La jeune femme explique à Shimamura que la première se résumait à une simple prise de mensurations alors que la seconde était tellement difficile qu’elle en pleurait. Et puis plus rien, on ne reviendra plus sur ce moment de sa vie.
- Le métier de Shimamura : également intéressant, mais on en demande plus ! Nous savons qu'il traduit des livres étrangers, qu'il rédige des essais depuis des photos ou des films. Mais lors d'un moment de faiblesse, il révèle à Komako qu'il ne peut être appelé expert puisqu'il n'a jamais vu ces danses en vrai.
- La vie de famille de Shimamura : Nous savons que les parents du jeune homme sont décédés puisse qu'il vit de l'héritage qu'ils lui ont laissé. Mais en ce qui concerne sa femme et ces enfants, le sujet n'est évoqué que trois fois. La première fois étant lors d'une plaisanterie entre lui et Komako, la deuxième en introduction d'un chapitre et la dernière, seules quelques pages la séparent de la fin du récit. Le prénom de sa femme n'est même pas donné.

Le personnage de Yōko, une jeune femme s'occupant du fils de la maîtresse de Komako, aurait également mérité plus d’approfondissement. Celle-ci prend tout de même une place majeure dans la vie de Komako mais n’apparaît que peu de fois. Les rapports entre Komako et Yōko restent alors assez flous. Surtout que les quelques lignes de dialogues de cette dernière entrent parfois en contradiction d'une case à l'autre : « Prenez soin d'elle » ; « Je la déteste ».
 
Extrait des pages 155 et 157 dans la même discussion entre Shimamura et Yōko

En conclusion, bien qu'étant un résumé d'un roman beaucoup plus long, le manga Pays de Neige reste une œuvre intéressante et offre une bonne représentation des années 1930 au Japon. Il nous permet également d’en apprendre davantage sur le travail des geishas, dont l’image que l’on peut s’en faire est souvent faussée. Enfin, si le manga semble incomplet, il donne envie de se plonger dans l'œuvre d'origine et d’en découvrir chaque détail.

Plus
+ Des dessins travaillés
+ Un bon résumé du roman
+ Des personnages intéressants

Moins
- Quelques points auraient mérité plus d'approfondissement
- Les relations entre les personnages assez floues

Note de neoffreeman
5.5/10
Note des membres
7/10
0 commentaire
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour ajouter un commentaire