Home

Gift± : Chaque vie a-t-elle son utilité ?

Manga
Postée le 25/02/2017 à 15:00 par Taikawa
Article lié à la fiche suivante : Gift±
Chronique_lycDXrOAa6KTaIa
Tome_LxuEKErkr1jEk8U
Public visé : Seinen
Nombre de tomes : 8
Editeur original : Nihon Bungeisha
Editeur français : Komikku
Publication : En cours
Année de publication : 2015

Synopsis :

Alors que l’une de ses camarades est sur le point de se suicider en sautant du toit de l’école, Tamaki Suzuhara tente de lui rappeler l’importance de la vie. Mais en reculant à la vue de cette dernière, la jeune suicidaire trébuche et tombe… Heureusement elle est rattrapée de justesse par Tamaki ! Enfin, jusqu’à ce que celle-ci la relâche sans avoir le moindre remord !!

-Komikku-

Gift ± est la première nouveauté de Komikku pour l'année 2017, ouvrant ainsi le bal d'une année qui s'annonce assez chargée pour l'éditeur. Il s'agit d'un manga de NAGATE Yuka qui est connue en France pour avoir dessiné Hokuto no Ken - La légende de Toki. Cette fois-ci, elle s'occupe également du scénario. Le titre est prépublié depuis 2015 dans l'hebdomadaire Manga Goraku. Son septième volume a été commercialisé le 18 février 2017 chez Nihon Bungeisha, un éditeur dont le catalogue semble plaire à Komikku, qui avec Gift ± en est à proposer un huitième titre issu de son catalogue. Présenté comme étant un le pendant féminin de Dexter, on pouvait facilement s'imaginer la noirceur de Gift ±. S'agit-il pour autant d'une œuvre de qualité ? Réponse dans les lignes à venir avec la chronique de son premier tome !

Gift ± nous emmène dans la vie quotidienne de Tamaki Suzuhara, une lycéenne assez particulière. En effet, en dehors de ses activités scolaires, elle joue le rôle d'une justicière pas comme les autres. Elle capture des criminels qui, selon elle, ne méritent plus de vivre. Une fois fait, place au scalpel afin de collecter des organes de tous types pour les revendre sur le marché noir avec l'aide de son associé Takashi. Pour elle, la vie du criminel n'aura ainsi pas été inutile, puisque des vies pourront être sauvées...

Sur ces bases scénaristiques, on peut penser que l'intrigue tournera rapidement en rond, mais l'auteur a eu la bonne idée de nous faire découvrir quelques passages de la vie des victimes de notre héroïne, au risque de choquer les lecteurs. L'exemple le plus notable est sur la deuxième histoire, celle de Kana Aizawa, une jeune femme ayant abandonné son propre enfant peu de temps après sa naissance. Nous découvrons ensuite son passé et ses pensées, dans des pages où la mangaka ne s'interdit rien avec de la violence, physique ou psychologique, mais aussi avec la présence de quelques scènes de sexe. Cependant, ce type d'évènement sert à l'intrigue afin de mieux comprendre le personnage et de se faire son propre avis. Mérite-t-elle encore de vivre après ses actes ? Au final, c'est Tamaki qui en décide.

En parallèle de ces histoires indépendantes les unes des autres, le fil rouge du scénario se met en place avec l'arrivée progressive de nouveaux protagonistes. Ils risquent de prendre de l'importance au fur et à mesure des chapitres et sans vraiment le savoir ils sont liés à Tamaki et à ses activités. Nous découvrons donc plusieurs personnages tous différents : un médecin clandestin, un détective privé ou encore une autre lycéenne. Plusieurs intrigues liées, sans que chacun le sache, et lorsque la vérité commencera à pointer le bout de son nez, les futurs événements promettent d'être très intéressants et de poser quelques problèmes à Tamaki. Cette impression est d'ailleurs amplifiée par la lecture des dernières pages du volume.


Un scénario réussi, c'est une bonne chose, mais pour profiter encore plus d'un manga, il faut aussi un dessin qui s'y accorde. Rien à reprocher à ce niveau-là, puisque nous avons affaire à un style réaliste qui colle parfaitement à l'ambiance de l'œuvre. L'auteur nous présente une grande palette d'expressions faciales. Toutefois, le lecteur doit être averti que les passages pouvant choquer ne sont pas seulement textuelles mais aussi dessinées. Pour revenir sur un exemple précédemment cité, des relations sexuelles et de la nudité plutôt explicites sont présentes sur quelques pages pour nous faire comprendre encore plus à quel point l'univers mis en place est d'une cruauté qui semble sans limite. Aussi, à aucun moment on ne tombe dans la vulgarité. Toutefois, certaines scènes ne servent pas l'histoire et sont donc obsolètes puisque l'auteur aurait pu faire sans... Dans un autre registre, on peut également apercevoir des boyaux, un cœur, un foie et d'autres organes. L'ambiance visuelle sert à merveille le scénario cruel qui nous est narré. N'allez toutefois pas croire qu'il n'y a que ça puisque la majorité des pages sont sobres et permettent aussi d'observer des décors finement réalisés.



Vous l'aurez sûrement compris au cours de la lecture de cette chronique, Gift ± est une véritable réussite tant sur le scénario que sur son dessin. De plus, les sujets abordés se font très rares dans les mangas publiés en France et l'on a donc un vrai sentiment de nouveauté. Toutefois, et au risque de se répéter, ce titre de NAGATE Yuka est réservé à un public averti et n'est donc pas à mettre en toutes les mains. Pour ceux qui adhèrent à ce type d'œuvre, vous aurez entre vos mains un thriller convainquant et qui pose d'ores et déjà de très bonnes bases pour les prochains chapitres. Ce premier tome de Gift ± est disponible en librairie depuis le 26 janvier dernier et le second le sera à partir du 16 mars prochain aux éditions Komikku.

Les pages illustrant cette chronique sont issues de l'extrait mis en ligne par l'éditeur japonais Nihon Bungeisha.

Plus
+ Un scénario réussi
+ Les personnages
+ Le dessin réaliste
+ Prometteur pour la suite

Moins
- Peut choquer les lecteurs
- Certaines scènes à caractère sexuel qui ne servent pas à l'intrigue

Note de Taikawa
8/10
Note des membres
?/10
0 commentaire
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour ajouter un commentaire