Home

Ore Monogatari!! - Mon Histoire

Drama
Postée le 02/07/2016 à 16:00 par neoffreeman
Article lié à la fiche suivante : Ore Monogatari!!
Chronique_iLU1bo4dlaeZErE
Ore Monogatari!!
Public visé : Tout public
Nombre de film : 1
Diffusion : Terminée
Année de diffusion : 2015

Synopsis :

Takeo, lycéen pataud bâti comme une armoire à glace, et Sunagawa, lycéen idolâtré par toutes les filles, sont amis d’enfance. Takeo est le chic type par excellence, gentil, serviable, dévoué pour son meilleur ami. Il n’a jamais eu de petite amie, et ce n’est pas une surprise : toutes les filles qu’il croise tombent amoureuse de son ami Sunagawa. Lorsque la jolie Yamato vient parler aux deux garçons, c’est la surprise totale : pour une fois, la première, c’est Takeo qui est l’objet du désir…

-Kana-

Ore Monogatari!! est un film réalisé par KAWAI Hayato (Pin to Kona, Suzuki-sensei) et dont le scénario a été écrit par NOGI Akiko (Library Wars). Il est l’adaptation du manga éponyme de KAWAHARA Kazune et Aruko publié depuis 2012 dans le magazine Betsuma de Shūeisha et disponible en France aux éditions Kana sous le titre Mon Histoire.
 

GŌDA Takeo et SUNAKAWA Makoto sont deux amis d'enfance : l'un est une armoire à glace au grand cœur adulé par les autres garçons (mais avec une tête à faire fuir n'importe quelle fille), l'autre un élève réservé et idolâtré par toute la gente féminine.

Un jour, Takeo vole à la rescousse de YAMATO Rinko, une jeune lycéenne aux prises avec un pervers. C'est le coup de foudre réciproque. Mais Takeo est tellement habitué à ce que toutes les filles qui l’intéressent tombent sous le charme de Makoto qu'il pense qu’il en est de même pour Rinko. N'écoutant que son grand cœur, il ravale ses sentiments et fait tout pour rapprocher son ami et la jeune fille.
 

On ne s’attardera pas trop sur la réalisation. Elle est bonne, sans fulgurance. Les quiproquos entre Takeo et Makoto sont bien représentés, que ce soit au travers des regards fuyant ou dans les hésitations des personnages à croire davantage en Makoto et son physique d’ange qu’en Takeo.
 

Mais comme pour un shojo manga on ne s’intéresse pas d’abord au film pour le fond mais davantage pour la forme, le scénario et/ou les personnages. Eh bien comment dire… Le film souffre d’un gros problème de développement de ces derniers. Certes, Rinko, interprétée par l’actrice NAGANO Mei, est mignonne, mais tout ce que nous pouvons dire d’elle à la fin du film, c’est qu’elle est réservée, est élève dans un lycée pour filles, aime cuisiner et qu’elle a trois amies qui sont à peine présentées (ont-elles seulement un nom ?).

En ce qui concerne Makoto, il n’est pas bien plus développé : il ne supporte pas que l’on se moque de son ami Takeo et on peut supposer, en comparant les appartements de sa famille et de celle de Takeo, qu’il est issu d’une famille plus aisée. Comme il a souvent un livre à la main, il doit aimer lire, mais ceci reste des suppositions et c’est bien ça le problème.

Par contre, le scénario semble intégrer ce manque d’approfondissement de Makoto puisque les personnages eux-mêmes semblent mal le connaître. Ce trait, qui doit être humoristique, en devient énervant car nous avons l’impression de plus connaître Makoto que son ami d’enfance, qui tient pourtant beaucoup à lui.
 

Si les deux premiers tiers du film tiennent un bon rythme : on suit le quotidien des deux lycéens, rempli d’humour et de quiproquos entre Takeo et Makoto, la découverte des petits plats que Rinko leur prépare, etc., on sent que le dernier tiers est plus poussif… et nous donne l’impression qu’ils ont tiré sur la corde autant qu’ils ont pu : les personnages devraient avoir compris qu’ils s’aiment, ils se le sont avoués clairement. Alors pourquoi doutent-ils encore parce que Takeo a parlé à une fille ? Parce que Makoto est quand même plus beau ?

Non le film aurait dû se terminer après la scène du parc d’attraction. Certes, il aurait été trop court, mais ce temps aurait pu être comblé par des ajouts de scènes concernant les personnages, le quotidien scolaire de Rinko, de mieux connaître la famille de Takeo ou encore les ambitions de Makoto… Quelque chose qui aurait donné un background au film…
 

Malgré ce manque de profondeur à propos des personnages, le film reste agréable à regarder : la relation entre Takeo et Makoto est drôle et touchante et Rinko est attachante. La réalisation est soignée sans être exceptionnelle et la longueur du film ne devrait pas vous obnubiler si vous avez apprécié Kimi ni Todoke (Sawako), par exemple. Le film semble être un bon point de départ pour se mettre au manga, puisque les deux scénarios ne semblent pas se suivre au pied de la lettre.

Plus
+ L'humour prend bien
+ Rinko-chan <3

Moins
- Des personnages peu développés
- Un film trop long

Note de neoffreeman
6/10
Note des membres
6.83/10
0 commentaire
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour ajouter un commentaire