All you Need is Kill - Edge of Tomorrow

Light novel
Postée le 27/03/2015 à 12:30 par neoffreeman
Article lié à la fiche suivante : All you Need is Kill
Chronique_0qnhaa8q17hnezD
Tome_MiVp4A7ixyhAPH3
Public visé : Seinen
Nombre de tomes : 1
Editeur original : Shūeisha
Editeur français : Kazé
Publication : Terminée
Année de publication : 2004

Synopsis :

Dans un futur proche, des hordes d'extraterrestres extrêmement organisés, appelés les Mimics, ont livré une bataille acharnée contre la Terre, réduisant les grandes villes en cendres et causant la mort de millions d'êtres humains. Aucune armée au monde n'est à même de rivaliser avec la rapidité, la violence et les capacités exceptionnelles des combattants Mimics, très bien armés, ou de leurs chefs dotés de pouvoirs télékinésiques. Mais à présent, les armées du monde ont réuni leurs forces pour une ultime offensive contre les extraterrestres…

-Kazé-

All you Need is Kill est un light novel de SAKURAZAKA Hiroshi illustré par ABe Yoshitoshi sorti en 2004 au Japon chez Shueisha et édité en France par Kazé en mai 2014. La sortie dans nos contrées du roman est principalement dû à la diffusion du film américain, Edge of Tomorrow avec Tom CRUISE et Emily BLUNT, et à l'adaptation en manga par TAKEUCHI Ryosuke (ST&RS) et OBATA Takeshi (Death Note, Bakuman.).
 


L'histoire se déroule dans une base militaire japonaise à Okinawa et prend place sur un laps de temps de trente heures. Les deux premiers actes sont centrés sur Keiji piégé dans une boucle temporelle. Nous le suivons donc dans sa routine d'avant combat, son entraînement, ses doutes. Les combats en eux-mêmes sont assez rarement représentés, mais on se doute qu’ils ne se passent jamais comme prévu, vu que la boucle recommence. L'acte III diffère des autres. En effet, celui-ci nous fait vivre le passé de Rita, un passage intéressant car se déroulant dans un milieu non militaire et éloigné du front. Il permet d'avoir un aperçu de ce que les civils connaissent et pensent de cette guerre ainsi que des impacts que celle-ci a sur le quotidien. Mais surtout, c'est dans cet acte que l'on apprend énormément de choses sur les Mimics, d'où viennent-ils ? Quel est leur but ? Pourquoi ont-ils cette forme ? De quoi sont-ils constitués ? On pourrait presque dire que toutes les questions que l'on peut se poser sur eux trouvent une réponse, en peu de temps. De plus cette explication est "réaliste" ce qui la rend encore plus terrifiante et facile à comprendre. Puis arrive le dernier acte. Malheureusement le scénario s'effondre alors complètement mais pour bien expliquer cela je vais être obligé de spoiler. Début du spoil (sélectionnez pour lire). L'affrontement entre Rita et Keiji, en effet celle-ci nous apprend qu'une personne enfermée dans une boucle finit par devenir elle-même une antenne Mimic et que l'une des deux doit mourir pour que cette boucle s'arrête. Or ceci n'a pas de sens. En effet si Rita était connectée au Mimics Serveur, pourquoi celle-ci ne ressent-elle pas les boucles ? Au cours des 159 essais de Keiji et malgré la mort de celui-ci, Rita n'aurait jamais réussi à vaincre les Mimics antennes et serveurs mettant ainsi fin aux boucles ? Le fait d'éloigner une personne de la zone de combat n'aurait-il pas suffit ? Donc non, hormis pour le coté déchirant d'une bataille entre deux êtres faits l'un pour l'autre et s'étant rencontrés sur le champ de bataille, ce combat n'a pas lieu d'être et la raison de son existence détruit complètement le scénario. Fin du spoil. Hormis ce problème de scénario, l'acte est émouvant et donne une fin satisfaisante au combat, mais pas à la guerre, une suite est donc envisageable.
 


Les illustrations de ABe Yoshitoshi sont disponibles en France dans l'édition spéciale du roman, on en dénombre sept : deux illustrations couleur (placées en début de livre) et cinq (dont un croquis pour la préface) en noir et blanc. On peut dire que de ce côté-là, c'est assez léger. Trois des illustrations sont des portraits de personnages et même si on appréciera certains détails tels que la cicatrice dans le cou du sergent FERELL ou encore les émotions se dégageant du visage de KIRIYA Keiji, ces portraits ont un intérêt négligeable. En ce qui concerne les illustrations couleur, autant le face à face est primordial au récit, autant l'obtention d'une hache beaucoup moins. Pourquoi ne pas avoir représenté d'autres scènes ? Beaucoup ont une importance ou une portée émotionnelle beaucoup plus forte, comme la quatrième boucle, une des morts de Keiji (ce que le manga fait très bien), une scène de l'enfance de Rita, ou même la chambre au début des boucles de Keiji.
 


Parlons tout de même un peu du film, nous avons affaire ici à un bon divertissement, l'action est fluide, on ne s'ennuie pas et le postulat de base est intéressant. Mais peut-on vraiment parler de bonne adaptation alors qu'en dehors de ce postulat de base, les deux œuvres n'ont pas grand-chose en commun :

Les extraterrestres s'appellent des Mimics, Rita est une super-soldat héroïne de l'humanité, l'humanité se bat en combinaison, la guerre s'annonce mal partie pour la survie du genre humain et c'est tout. Un des points les plus étranges est que cette fois, les Mimics ne semblent pas impactés par les boucles temporels, en effet ceux-ci se trouvent à la même place et effectuent la même action, à chaque boucle. Or les boucles sont censées leur apporter un avantage en leur permettant d'anticiper le combat. Comme le roman, le dernier acte manque de cohésion et paraît un peu trop gros. A noter que le fait d'avoir placé les batailles sur des plans historiques réels, comme la bataille de Verdun et le débarquement de Normandie est une idée originale et une bonne idée du film.

Le manga quant à lui est une adaptation très fidèle du roman, reprenant point par point les événements des deux premiers actes mais passant sous silence une bonne partie des deux derniers pour principalement se centrer sur le passé de Rita et les deux dernières boucles. On notera qu'OBATA Takeshi a très bien mis en valeur les scènes clés de l'histoire.
 


Le meilleur choix pour profiter de toutes les adaptations du roman All you Need is Kill est à priori de, tout d’abord, voir le film Edge of Tomorrow qui donne une bonne mise en bouche sur les idées de base du roman tout en proposant quelque chose de différent et plaisant à voir. Ensuite de lire le manga, qui est très fidèle au support de base dans sa première partie mais malheureusement délaisse tous les éclaircissements sur le background du scénario qui aurait dû arriver dans la seconde moitié. Enfin, de finir par le roman d'origine, si vous avez lu le manga, le début pourra vous laisser un goût de déjà vu et comme dit plus haut, vous apportera plus d'informations sur l’existence des Mimics, la situation mondiale et la psychologie des personnages.

Plus
+ On ne s'ennuie pas malgré le principe de boucle
+ Très bon développement des Mimics
+ Une fin ouverte
Moins
- Le choix des illustrations
- Le dernier acte manque de cohérence avec le reste du récit
Note de neoffreeman
7/10
Note des membres
8.14/10
4 commentaires
Avatar_mini_T7xr7t3wIwRbmWQ
#1 SunWukong, le 19/03/2016 à 12:39
Je trouve que tu exagères sur l'effondrement du scénario pour le dernière acte (ce que tu dis dans la partie spoil). A partir du moment où il y a des extraterrestres et des boucles temporelles, tu peux bien accepter une petite distorsion de la logique pour le bien du scenario. Depuis quand t'es expert en faille temporel de mimic et tu sais comment ça marche ?
Avatar_mini_Hi9WT2mvJiAy5Xz
#2 neoffreeman, le 20/03/2016 à 18:06
T'es sympa aujourd'hui, toi (je me sens un peu insulté là) è__é

Je ne peux pas t'avancer mes arguments ici puisse que tu mets en doute ce que je dis dans le spoil et qu'on ne spoil pas dans les commentaires. Mais relie bien les questions dans le spoil et trouve moi une réponse pour ton retour de vacance (monsieur je sais tout).
Avatar_mini_T7xr7t3wIwRbmWQ
#3 SunWukong, le 29/03/2016 à 22:22
Je viens de relire mon commentaire et c'est vrai que c'était pas super gentil (surtout la dernière ligne). Mais c’était pas voulu, allez on fait la paix :3
Avatar_mini_KprHS9em5xlmH1c
#4 Meninblate-Ni, le 15/01/2017 à 00:21
C'est bien connu, le livre est toujours mieux que le film et "All you need is kill" ne déroge pas à la règle. Je recommande donc chaudement le manga puis le roman par la suite si vous avez bien aimé le film. Cela est mon cas même si, personnellement, je préfère le scénario du manga / roman qui diffère un tout petit peu du film et que je trouve beaucoup plus crédible et avec moins de failles (je n'ai pas noté d'erreur de scénario mais je n'ai peut-être pas assez creusé). Il y a aussi un côté plus dramatique plus poussé et ainsi je préfère la fin de la version japonaise qui est un peu moins happy end que la version américaine forcément.
Pour finir, l'ensemble des trois permet de "boucler" plusieurs fois sur une histoire de science-fiction très intéressante.
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour ajouter un commentaire
Dernières chroniques
Le 18/11/2017 à 16:00 Jeu vidéo Gran Turismo Sport - Le retour du roi ?
Le 11/11/2017 à 16:30 Anime Made In Abyss - Exploration d'un monde poétique et cynique
Le 21/10/2017 à 16:00 Novel Sommeil - Mon premier Murakami
Le 12/08/2017 à 16:00 Jeu vidéo LocoRoco Remastered - Une petite boule jaune en HD
Le 22/07/2017 à 16:00 Anime A Silent Voice le film - Communication sourde et quête de soi.
Le 03/06/2017 à 16:00 Drama Après la tempête - Portrait d'un homme perdu
Le 27/05/2017 à 16:00 Anime Les Enfants Loups - L'aventure d'une mère
Le 20/05/2017 à 18:05 Anime Shirayuki - Cette pharmacienne à croquer
Le 06/05/2017 à 16:00 Drama Judge – Un vote sans animosité
Le 29/04/2017 à 16:00 Jeu vidéo Horizon Zero Dawn - Un RPG de bon Aloy ?